Nouvel entraineur pour la première

Samuel Perraudin et Jean-Daniel Bonito, le duo d’entraineurs, a décidé de se retirer après avoir emmené l’équipe vers le titre de champion de LNB et la finale de la Coupe de Suisse. Le comité et les joueurs les remercient chaleureusement pour le travail accompli et les performances réalisées au cours de la saison écoulée.

Pour les remplacer, le comité a le plaisir d’annoncer qu’Eric Golay officiera comme entraineur de l’équipe en LNA. Avec sa longue expérience dans le hockey et le street-hockey, il a le profil idéal pour faire progresser les joueurs et les emmener pourquoi pas vers de belles révélations dans cette nouvelle catégorie de jeu.

Interview :

 

Salut Eric, peux- tu te présenter et nous expliquer ton  parcours ?

J’ai d’abord été entraineur des juniors C (un titre de champions Suisse et une médaille de bronze), puis des juniors B (champions  valaisans), des juniors A (une promotion), de la deuxième équipe (un titre de champion valaisan) et finalement entraîneur des gardiens.

J’ai aussi eu la chance d’être coach de l’équipe de Suisse U16 de 2004 à 2007 (deux médailles de bronze) et de l’équipe Suisse féminine en 2005 (médaille de bronze du groupe B et promotion).

Tu avais déjà un pied dans le club en étant entraineur des gardiens la saison passée ; comment en es-tu arrivé à devenir entraineur principal de l’équipe ?

Il faudrait poser la question à Privet qui est venu me faire part de son intérêt pour m’avoir comme entraîneur de l’équipe. Je s’suppose qu’avec le départ de Jean-Daniel et de Samuel, qui ont fait un excellent travail, le club voulait se tourner vers quelqu’un qui avait une certaine expérience pour travailler sur du long terme.

Le travail avec les gardiens me plaisait beaucoup et j’ai quand même eu besoin d’une certaine réflexion pour accepter le job.

Comment te définis-tu en tant qu’entraineur ?

C’est compliqué de répondre à cette question mais à voir la crainte que ma venue comme coach inspirait, on peut dire que je suis assez strict et perfectionniste. Je prône pour un jeu rapide et direct au niveau offensif et très discipliné dans la zone défensive.

J’aime bien travailler au niveau personnel et collectif. Je fais tout pour exacerber la rage de vaincre et aiguiser l’esprit de compétition au sein de mon groupe. Quand j’ai deux joueurs pour un même poste, je n’hésite pas à chauffer un peu celui qui ne joue pas. Je choisis mes titulaires en fonction du dépassement de soi. Il me faut qu’il me montre physiquement et mentalement qu’il a été meilleur que les prétendants au même poste pour jouer le weekend.

Ayant suivi beaucoup de matchs de LNA la saison passée, quel regard portes-tu sur cette ligue élite ?

C’est deux ligues en une avec clairement 4 équipes qui sont en dessus tant au niveau du jeu que des infrastructures et les autres équipes qui essaient d’être des contradicteurs périodique. Le jeu est en général assez rapide mais par contre encore un peu pauvre tactiquement. Le bassin de top joueurs n’étant pas pléthorique, il n’est pas rare de voir une des top équipes jouer de manière incroyable un weekend end puis de s’écrouler le weekend end d’après à cause des joueurs absents.

J’ai appris beaucoup de toutes les équipes que j’ai pu observer en LNB et LNA. Passer son temps libre à regarder des dizaines de matches de street ou de hockey « cette équipe-là gagne. Qui l’entraîne ? Cette autre équipe perd. Pourquoi ? Ah non, en travaillant comme ça, ce n’est pas étonnant… ». Dans le sport d’équipe, l’apprentissage passe par les yeux. J’adore aller au terrain pour voir d’autres équipes. Aujourd’hui, je regrette que certains entraîneurs y aillent seulement pour leurs propres matches.

Quelles sont, à ton avis, les caractéristiques de l’équipe que tu commences à découvrir ?

J’ai la chance de reprendre une équipe qui a une âme avec une motivation extraordinaire. Le niveau technique est globalement bon avec des joueurs qui ont soif d’apprendre. Il faut vraiment donner du crédit aux formateurs. Mon équipe est le produit des entraîneurs qu’ils ont eu  et on voit le profil des nouveaux joueurs qui arrivent dans le street : haut niveau de skills et belle vitesse.

Actuellement, nous travaillons fort pour améliorer notre jeu, sa perception, afin d’avoir le meilleur équilibre possible. Comme néo promu, nous devons avoir une base simple qui évite de trop penser ou réfléchir dans une ligue où tout ira très vite pour nous. D’abord le fore-checking pour prendre possession de la balle puis jouer vite et en mettre un maximum sur le gardien car à la fin les matches se décident devant la cage.

As-tu des objectifs pour la saison qui va commencer ?

Que mon équipe progresse à chaque match, qu’elle trouve  son équilibre entre attaque et défense. Pour répondre à ta question, je me dis que l’on peut faire quelque chose de spécial avec un titre à la fin de la saison.

Merci  pour réponses. Nous te souhaitons  pleine réussite pour cette nouvelle aventure.