Interview Benoît Perraudin

Deuxième interview : Ben Perraudin ! Le Martignerain nous confie ses impressions sur la saison en cours.

Salut Benoît. On est en plein dans les fêtes de fin d’année. Comment est-ce que tu vas ? Comment est-ce tu gardes la forme ?

Hello, tout va bien merci et joyeuses fêtes à l’ensemble du club et à ceux qui nous suivent de près ou de loin !

 

 

Pas facile de garder la forme (ou de justement pas trop en prendre…) durant cette période, du coup je fais du sport de mon côté (cardio, musculation), en attendant la reprise des entrainements d’équipe qui risquent de « piquer ».

Tu joues dans cette équipe depuis quasiment toujours. Cette saison, le coach Eric Golay t’a nommé assistant. Quelle place as-tu dans le vestiaire ?

Jo et Ponpon, mes voisins de vestiaire, te diraient que mes affaires prennent toujours trop de place ! Pour le reste, on a un capitaine qui fait très bien son boulot et un vestiaire qui parle bien assez;-), donc j’essaie d’éviter les grands discours inutiles…

Depuis la promotion, le comité essaie de professionnaliser la structure du club et de l’équipe. Comment est-ce que tu vois cette évolution concrètement ?

Le comité a fait beaucoup d’efforts pour notre équipe et pour développer le mouvement junior et effectue un super boulot ! En tant que joueur, c’est un vrai plus de pouvoir profiter

d’un car lors de chaque déplacement et d’un repas chaud. D’ailleurs, sans nos sponsors, nous ne disposerions pas de telles conditions et je profite de l’occasion pour les remercier du précieux soutien qu’ils nous apportent !

2 étrangers ont renforcé l’équipe cet été. Comment se passe leur intégration dans le vestiaire et sur le terrain ?

Dans le vestiaire, l’intégration de nos deux mercenaires s’est passée très simplement et rapidement. C’est comme s’ils avaient toujours fait partie du groupe. Je dois dire qu’ils nous ont rejoints avec une excellente mentalité et qu’ils se montrent positifs et ouverts. De plus, leurs précieux conseils nous aident à améliorer les détails qui font la différence au bout du compte !

Sur le terrain, je pense qu’ils n’ont pas encore atteint leur plein potentiel même s’ils ont déjà montré qu’ils pouvaient être (et qu’ils seront) décisifs.

Dans cette première partie de saison, Martigny n’a battu qu’une seule fois une équipe du top 4 de LNA (Sierre). D’après toi, qu’est-ce que l’équipe doit améliorer afin de rivaliser plus régulièrement avec les meilleures équipes du pays ?

Mentalement, nous devons gagner encore en confiance et en régularité ! À ce niveau, un match se gagne en 60 minutes. Nous ne pouvons plus nous permettre de passer à côté d’un tiers.

Dans le jeu, nous manquons encore d’expérience et de maturité. Si nous parvenons à faire les bons choix plus rapidement, je pense que nous serons prêts pour les play-offs.

L’équipe passe les fêtes à la 6e place du classement et est toujours en lice en coupe suisse. Comment est-ce que tu perçois cette saison du point de vue sportif ?

Comparativement à l’époque de la ligue A à 4, je constate que le championnat est plus serré que ce que j’imaginais. Au-delà de notre place au classement, je suis satisfait de l’évolution que notre jeu connait et je suis certain que nous progresserons encore au fil des matchs.

Est-ce que tu oses te risquer Ă  un pronostique ?

Comme le veut l’adage, il faut prendre match après match et tenter de prendre le plus de points possible… Non, plus sérieusement, je pense que nous devons nous montrer ambitieux et chercher à atteindre les demi-finales du championnat et de la coupe. Ensuite, avec la solidarité dont peut faire preuve notre vestiaire, qui sait de quoi nous sommes capables ?

Je profite également de l’occasion qui m’est donnée pour souhaiter, une nouvelle fois, un prompt rétablissement à mes coéquipiers blessés et j’espère qu’on les retrouvera très vite sur le terrain !

Merci Benoît ! Une bonne année 2018 à toi !