« Après la rudesse de l’hiver, la douceur du printemps… »

Après les péripéties du calendrier et le report de plusieurs matchs pour permettre à notre ambitieuse équipe nationale suisse de disputer un tournoi très amical en Tchéquie, le SHC Martigny pouvait enfin accueillir La Chaux-de-Fonds ce dimanche, dans l’optique de recoller au peloton et de s’octroyer encore une petite chance de participer aux play-off.

Dès le début du premier tiers, l’équipe octodurienne semblait éprouver beaucoup de peine à mettre du rythme dans la rencontre et les Chaux-de-Fonniers en profitèrent pour ouvrir la marque après seulement 3 minutes de jeu. Sans les multiples parades de Jérémie Lovey, le score aurait pu rapidement prendre des allures de correction. Heureusement, Samuel Perraudin put trouver Steve Müller, idéalement placé, qui décocha un maître tir dans la lucarne du portier neuchâtelois et parvint à égaliser. Puis, plus rien ou pas grand-chose… Les 14 dernières minutes de cette première période furent nettement à l’avantage des visiteurs et c’est très logiquement qu’ils purent rentrer au vestiaire avec deux longueurs d’avance.

Les minutes initiales de la deuxième période ne furent qu’une copie parfaite du premier vingt… Les Bas-Valaisans acculés dans leur territoire tentèrent, tant bien que mal, de repousser les assauts neuchâtelois et le portier Lovey (dans une forme internationale) s’occupa du reste.

Puis… Tout changea... Dès la mi-match, les Martignerains purent revenir et quasiment recoller au score grâce à deux supériorités numériques. Avec un score de 3-4 à la fin des 40 premières minutes, tout semblait encore possible et le match pouvait dès lors basculer à tout moment.

Au retour des vestiaires, les 60 spectateurs présents constatèrent que la physionomie du match avait changé. Les hôtes de ce jour sortirent enfin la tête de l’eau et commencèrent à menacer l’arrière-garde chaux-de-fonnière. Mieux, à la 48ème minute, Samuel Perraudin contourna toute la défense et égalisa. Le match avait changé de bord et les Valaisans poussèrent tant et plus pour arracher leur deuxième victoire du championnat, attendue depuis le 17 octobre 2010. C’est d’ailleurs le capitaine de l’équipe locale, Jérôme Vouillamoz, grâce à un débordement ravageur qui put donner les devants aux siens… Tout un symbole ! Pour l’anecdote, Samuel Perraudin, suite à un remarquable effort de son frère Benoît, put marquer le dernier but dans la cage vide à une seconde du terme de la rencontre.

En conclusion, le renouveau du SHC Martigny fait plaisir à voir. Après une excellente performance contre Aegerten et cette victoire à l’arrachée contre La Chaux-de-Fonds, les Octoduriens se donnent un peu d’air avant le périlleux déplacement de Kernenried, qui pourrait permettre aux Bas-Valaisans d’abandonner leur dernière place au classement et revenir tout près d’une place pour les play-off !

A confirmer !

La plume